Service ramonage ( cheminée - feu ouvert - insert - chaudière ) : Contact  0471/72.49.60

Feu de cheminée

Le point sur le feu de cheminée

La cheminée est un conduit vertical qui a pour rôle principal de débarrasser les pièces de la maison des fumées et des gaz émis par un feu. Elle permet de profiter d’une ambiance cocooning pendant la saison hivernale puisqu’elle apporte chaleur et lumière. Puis, elle compte aussi parmi les éléments qui rehaussent l’esthétique et la valeur de la maison. 

Elle permet même de faire des économies d’énergie. Mais si elle n’est pas utilisée et entretenue correctement, elle peut devenir une source de danger !

Voici le point sur le feu de cheminée : Les causes - Comment prévenir ?

Feu de cheminee

Qu’entend-on par feu de cheminée ?

Le feu de cheminée est l’embrasement des dépôts et résidus qui recouvrent les conduits de fumée. Il commence généralement par la combustion partielle du combustible dans la cheminée à bois ou à charbon ou dans un poêle. Et sous l’effet de la chaleur, ce combustible devient volatil, c’est-à-dire qu’il peut être transporté par l’air ambiant. 

Les substances volatiles s’élèvent dans les conduits sans avoir été consumées en raison du manque chaleur et d’oxygène. Ensuite, elles s’échappent de la cheminée et entrent en contact avec les surfaces froides. Elles se condensent sous forme de dépôts similaires à la suie ou au goudron et elles s’enflamment quand il y a accumulation de couches de combustibles ou quand la température et la concentration d’oxygène interne atteignent des valeurs critiques.

 - Ce que dit la lois au sujet du ramonage

Quelles sont les causes d’un feu de cheminée ?

Différents facteurs peuvent déclencher un feu de cheminée.

 1) Défaut de ramonage

Tout d’abord, il y a lieu de commencer par la cause la plus fréquente du feu de cheminée qui est le défaut de ramonage. 

En l’absence d’entretien et d’inspection des conduits de fumée, les dépôts de suie et de saletés peuvent s’accumuler en grande quantité sur les parois des conduits de cheminée. Et il en va de même pour les feuilles qui tombent dans la cheminée et des nids d’oiseaux placés au-dessus de la cheminée. 

 2) Conduit de cheminée mal conçu

L’autre cause éventuelle d’un feu de cheminée est la mal-conception des conduits de cheminée. Normalement, le tracé d’évacuation doit être rectiligne et il ne doit pas y avoir trop de coudes. 

Il faut également respecter le diamètre de tubage préconisé par le fabricant. Puis, il faut respecter une distance de sécurité de 8 cm entre le conduit et tout matériau inflammable. Enfin, il est à savoir que le débouché du conduit doit être placé au moins à 40 cm au-dessus du faîtage du toit.

 3) Conduit de cheminée endommagé

Enfin, un feu de cheminée peut également être engendré par l’endommagement d’un conduit de cheminée. Il se peut, en effet, que ce dernier soit vieux ou présente des parties défectueuses. Ainsi, il ne peut plus assurer son rôle et il favorise le risque d’incendie. 
 

Comment détecter un feu de cheminée ?

Il est possible de reconnaître un feu de cheminée et de le détecter suffisamment tôt. En fait, quelques signes peuvent annoncer la formation ou la présence d’un feu de cheminée. Odeur spécifique de suie, chute de débris de suie, fumée abondante, … Ces premiers signes sont facilement discernables. 

Puis, il se peut également qu’il y ait un fort ronflement qui rappelle le bruit d’un essaim d’insectes, une élévation de la température de la cheminée ou l’apparition d’étincelles et de flammes au débouché supérieur du conduit.

Quelles sont les conséquences d’un feu de cheminée ?

Un feu de cheminée peut avoir des conséquences dramatiques. Il peut occasionner la fissuration du conduit de fumée, puisque ce dernier ne supporte pas la chaleur intense qu’il dégage. Mis à part cela, il peut répandre des gaz dans l’habitation. Ce qui expose les occupants à un risque d’asphyxie. 

Un feu de cheminée peut également se propager à toutes les matières inflammables à proximité et provoquer un grave incendie. Et enfin, il peut être source d’étincelles et de flammèches et donc de feu sur les bâtiments voisins.

 - Faire le ramonage cheminée au bon moment

Comment prévenir un feu de cheminée ?

Pour minimiser les risques de feu de cheminée, il faut prendre des précautions efficaces.
Faire ramoner la cheminée régulièrement

Il faut effectivement faire appel à un ramoneur agréé pour nettoyer et entretenir les conduits de fumée. Et cette opération doit être effectuée au moins une fois par an pour éviter l’accumulation de trop de dépôts sur les parois des conduits. 

 1) Réparer la cheminée endommagée

En cas de cheminée endommagée, il faut procéder à sa réparation pour éviter l’entrée de fumée dans les pièces. Peut-être qu’il est nécessaire de faire remplacer ses joints par un couvreur de toit. Ou peut-être qu’il faut l’hydrofuger en l’imprégnant avec une couche imperméable pour empêcher la pénétration de l’humidité et pour prévenir les dégâts dus au gel.

 2) Poser une trappe de visite

Par ailleurs, il n’y a pas de mal non plus à poser une trappe de visite le long du conduit de cheminée pour prévenir un feu de cheminée. Ce dispositif permet de contrôler la propreté du conduit de fumée. Puis, il peut aussi faciliter l’intervention du ramoneur et des pompiers.

 3) Bien choisir le combustible

Pour éviter un feu de cheminée, il faut opter pour un bon combustible. L’idéal est d’utiliser du bois sec non-traité dans une cheminée, une chaudière ou un poêle à bois. Puis, il faut aussi privilégier des bois durs du genre chêne, érable, merisier ou hêtre. 

Il est totalement interdit de jeter des déchets tels que des cartons ou de vieux papiers dans l’appareil de chauffage. Et enfin, il ne faut pas oublier de poser un pare-étincelles devant le foyer de la cheminée lorsqu’elle est en chauffe.

 - Utilisez le bon bois pour votre cheminée, tous savoir ici

Comment éteindre un feu de cheminée ?

En cas de feu de cheminée, il faut être très réactif, car ce genre d’incendie peut causer de gros dégâts, dont des dommages corporels, en seulement quelques minutes. Entre autres, il faut appeler immédiatement les sapeurs-pompiers. Ensuite, il faut faire sortir toutes les personnes présentes dans l’habitation et il faut jeter du sable ou de la terre dans le foyer afin de diminuer l’intensité du feu. 

Il faut également écarter tout élément inflammable et il faut disposer autant de serpillières et de vieux draps que possible dans et devant l’âtre, de manière à éponger le maximum d’eau. Enfin, il faut essayer de dégager l’accès à la toiture et il faut enlever les cendres du foyer à l’aide d’objets métalliques.