Service ramonage (conduit de cheminée): Contact  0471/72.49.60

Débistrage chéminée en Belgique

Le débistrage d'une cheminée - Infos et services

  • Comment enlever le bistre dans votre cheminée ?
  • Qui appelez pour faire le débistrage en Belgique ?

Le site ramonage-belgique.be répond à toutes vos questions concernant le débistrage d'une cheminée, vous trouvez ici les informations sur le prix et vous proposes un ramoneur agréé pour réalisé un débistrage cheminée.

Debistrage cheminee belgique

Ce qu’il faut savoir sur le débistrage cheminée

Le ramonage ne suffit pas pour entretenir un conduit de cheminée. Parfois, il est également nécessaire d’effectuer un débistrage. Cette opération consiste à utiliser des masselottes rotatives afin d’enlever par martellement les bistres et les goudrons durcis qui se sont accumulés sur les parois du conduit. Il est également connu sous le nom de dégoudronage et il permet de réduire les risques d’incendie. 

Gros plan sur le débistrage cheminée.

 - Quel prix pour le débistrage d'une cheminée ?

Debistrage cheminee 1
Debistrage cheminee 1
Debistrage cheminee

Pourquoi réaliser un débistrage cheminée ?

Avant de parler de débistrage cheminée, il y a lieu de rappeler tout d’abord les différentes causes de formation du bistre. 

En fait, le bistre est une substance issue des fumées. Il se forme principalement en cas de mauvaise isolation du conduit, en cas de manque d’arrivée d’air, en cas de manque de tirage et en cas d’absence de chapeau anti-pluie. Il peut aussi être causé par un conduit surdimensionné qui a tendance à s’encrasser facilement, un feu mal allumé ou l’utilisation de bois humide ou de bois résineux. 

En général, le bistre se dépose sur les parois du conduit et il peut être très dangereux, car il peut s’enflammer à partir de 150°. Il peut donc être responsable d’incendies. D’où l’intérêt de réaliser un débistrage cheminée.

 - En savoir d'avantage sur un incendie de cheminée, comment ça arrive ?

Quand est-ce qu’il est nécessaire d’opérer un débistrage cheminée ?

Le débistrage cheminée est nécessaire lorsque vous souhaitez installer un tubage dans un conduit maçonné pour bénéficier d’une meilleure isolation et d’une meilleure étanchéité. 

Le débistrage cheminée est également indispensable si le ramonage ne suffit pas pour nettoyer les tuyaux d’évacuation de fumée. Il se peut effectivement que le hérisson se mette à glisser sur le goudron durci au lieu de le gratter et que seule une action mécanique telle que le débistrage cheminée permet de tout enlever. 

Il est enfin requis d’opérer un débistrage cheminée si vous envisagez de mettre en place un poêle de chauffage à bois à l’emplacement de votre cheminée.

 - Tous savoir sur quand ramoner !

Qui doit effectuer un débistrage cheminée ?

Le débistrage cheminée doit être effectué par un professionnel qualifié. Ce spécialiste est compétent et expérimenté en la matière et il dispose de tous les matériels et outils nécessaires pour réaliser les travaux dans les règles de l’art. 

Il connaît toutes les stratégies et astuces pour enlever efficacement les bistres, les goudrons, les suies et toutes les saletés qui s’entassent dans les conduits d’une cheminée. Et il peut vous délivrer une attestation et une facture qui certifient le ramonage et le débistrage cheminée. 

D’ailleurs, n’oubliez pas que l’intervention d’un professionnel de débistrage cheminée peut vous libérer de certaines tâches complexes et salissantes. Sans compter le fait que cela peut vous faire bénéficier d’un gain de temps considérable et d’un gain d’effort tout en optimisant votre confort et votre sécurité.

 - Qui appelez pour le débistrage et ramonage ?

Combien de temps dure un débistrage cheminée ?

La durée d’un débistrage cheminée peut varier en fonction de la longueur du conduit, de son niveau d’encrassement et de l’accessibilité. Une demi-journée peut suffire si le dépôt de bistre est encore peu important et si le conduit est assez grand et court. Par contre, il faut au moins un jour pour faire le débistrage cheminée d’un conduit très long, étroit et très encrassé. 

Comme le ramonage, le débistrage cheminée doit être effectué au moins une fois par an. Et l’idéal est de privilégier le printemps, car c’est à ce moment que se termine la période de chauffe. Le cas échéant, rien ne vous empêche de faire un débistrage cheminée durant l’été. C’est une bonne période pour entretenir les conduits et toute l’installation.

Comment préparer un débistrage cheminée ?

Quoi qu’il en soit, tâchez de bien préparer et de protéger votre habitation avant l’arrivée d’un ramoneur qualifié et avant la réalisation d’un débistrage cheminée. Installez une toile de protection autour de votre foyer de cheminée. Puis, recouvrez vos mobiliers de bâches ou de tissus. Vérifiez également si un animal du genre écureuil, rongeur ou oiseau habite dans votre cheminée, parce que si c’est le cas, il faut avertir votre ramoneur. 

Si vous souhaitez avoir une idée du niveau d’encrassement de votre conduit et du genre de travaux qui attend le ramoneur, vous pouvez placer une échelle sur la façade de votre maison et monter sur le toit pour y jeter un petit coup d’œil. Normalement, vous pouvez ouvrir le chapeau de cheminée pour découvrir ce qu’il y a dans vos conduits.

Comment éviter le bistre ?

Pour éviter le bistre, vous pouvez adopter certains gestes assez pratiques au quotidien. Tout d’abord, il vous est conseillé de toujours brûler du bois sec, car les bois humides et les bois résineux ont tendance à encrasser rapidement les conduits de cheminée. Du bois très sec avec une humidité inférieure à 20%, par exemple, est parfait pour espacer les débistrages cheminée. 

Outre l’utilisation de bois sec, vous devez aussi adapter la puissance de votre appareil de chauffage au volume des pièces à chauffer pour ne pas avoir à effectuer un débistrage cheminée tous les mois. Ce n’est justement pas la peine d’opter pour une température trop élevée, car cela ne fera qu’augmenter votre consommation de combustible, la quantité de fumée et donc la quantité de suies et de bistres. 

Pour empêcher la formation de bistre, installez également un conduit adapté à votre appareil raccordé. Une poêle de chauffage à bois, par exemple, nécessite un conduit plus large et plus long, voire même un tubage. 

Enfin, n’hésitez pas à bien ajuster l’arrivée d’air pour garantir le fonctionnement optimal de votre appareil. Demandez à un professionnel de régler votre poêle en fonction de votre maison et en fonction des conditions d’utilisation recommandées par le constructeur.

 - éviter le bistre aussi avec un ramonage régulier