Service ramonage (conduit de cheminée): Contact  0471/72.49.60

Conduit de cheminée

Zoom sur le conduit de cheminée

Pour optimiser le confort thermique de la maison, il est indispensable d’avoir un bon conduit de cheminée.

Ce dispositif peut effectivement vous procurer un bon feu de cheminée en toute sécurité, puisqu’avec le conduit de raccordement et la sortie de toit, il constitue un système efficace d’évacuation de fumées. 

Il peut fonctionner aussi bien au bois qu’au gaz, au fioul et au charbon et il est particulièrement résistant, car il est conçu pour supporter différents types d’agressions. Zoom sur le conduit de cheminée.

Conduit de cheminee

Qu’est-ce qu’un conduit de cheminée ?

Connu également sous le nom de conduit de fumée, le conduit de cheminée est l’élément qui permet l’évacuation des fumées générées par la combustion d’un appareil de chauffage. 

Dans les maisons anciennes, il est fait en briques et il est généralement accompagné d’un caisson de protection réalisé à partir d’un matériau ininflammable. Aussi, il est totalement fermé pour ne pas laisser s’échapper la fumée. 

Dans les constructions récentes, le conduit de cheminée est fabriqué en inox et il est équipé d’un isolant en laine de roche de 2 ou 3 cm pour limiter les chocs thermiques.

Comment installer un conduit de cheminée ?

Pour installer un conduit de cheminée, il faut respecter certaines règles de sécurité.

Penser étanchéité et sécurité !

Tout d’abord, sachez qu’il est interdit de bricoler des conduits d’épaisseurs, de diamètres et de marques différents, car cela peut nuire à leur étanchéité. L’idéal est de tuber un conduit maçonné pour qu’il devienne imperméable et résiste à l’humidité. 

Par ailleurs, il faut également prévoir un écart de feu de 16 cm entre la source de chaleur et les murs et il faut relier le conduit de cheminée au raccordement avant de toucher le plafond. Si vous envisagez d’installer votre conduit de cheminée à l’intérieur de vos pièces, vous devez le cacher dans un coffrage.

Miser sur un conduit de cheminée résistant

Comme précisé plus haut, un bon conduit de cheminée est un dispositif qui résiste parfaitement aux différentes agressions. Il ne doit craindre ni l’usure, ni les fortes températures, ni le feu de cheminée, ni l’accumulation de bistres, ni l’humidité par voie de pluie ou de condensation, ni le ramonage, ni les attaques corrosives, ni les rayons UV, ni le vent, ni les chocs, ni les phénomènes sismiques. 

Autrement dit, cet élément de la cheminée doit donc être à la fois résistant et durable pour assurer un bon niveau de sécurité et de confort.

Fabriquer un conduit de cheminée performant

Le conduit de cheminée doit aussi assurer un bon tirage et une montée rapide en température. Ainsi, il doit donc disposer de parois intérieures lisses et d’une bonne conductivité. 

S’il fonctionne correctement et s’il propose un rendement élevé, il permet d’abaisser les consommations d’énergie et les coûts d’entretien. Et en même temps, il peut garantir le bon fonctionnement et prolonger la durée de vie de votre appareil de chauffage.

Concevoir un conduit de cheminée respectueux de l’environnement

Le conduit de cheminée doit également être léger, durable et recyclable pour respecter l’environnement. Il doit justement être bien pensé pour qu’il contribue à la préservation de la planète et pour qu’il n’augmente pas la pollution via les fumées qu’il évacue quotidiennement. 

D’ailleurs, le conduit de cheminée permet de choisir entre le type d’énergie à utiliser et de changer d’une énergie à une autre sans réaliser de travaux lourds et complexes.

Ne pas négliger l’esthétique du conduit de cheminée

Le conduit de cheminée doit enfin apporter une touche esthétique et indémodable à la décoration de la maison. Il doit être réalisé avec des matériaux, un design et une finition soignés pour s’adapter à toutes les intérieures et à toutes les architectures.

 - En savoir d'avantage sur les chapeaux de cheminée

Comment entretenir le conduit de cheminée ?

Pour nettoyer un conduit de cheminée, il faut faire appel à un ramoneur agréé. C’est effectivement le technicien le mieux qualifié pour réaliser un ramonage ou un débistrage et pour délivrer une attestation et une facture valide. Il peut procéder de deux manières différentes : soit il effectue le ramonage de votre conduit de cheminée de haut en bas ; soit il le réalise de bas en haut. 

 1) Le ramonage de haut en bas

Le ramonage de haut en bas ou ramonage par l’extérieur consiste à monter sur le toit à l’aide d’une échelle et à faire entrer un hérisson dans l’embouchure du conduit de fumée pour enlever les dépôts de suie et de saletés accumulés dans le conduit de cheminée. 

Ici, il faut privilégier plusieurs mouvements de va-et-vient et il faut assembler le hérisson à une section de tube. Au fur et à mesure, il faut ajouter une deuxième, une troisième, voire même une quatrième section pour atteindre l’extrémité du conduit de cheminée.

 - Renseignement sur le ramonage par le bas

 2) Le ramonage de bas en haut

Le ramonage de bas en haut ou ramonage par l’intérieur, en revanche, consiste à nettoyer le conduit de cheminée depuis le foyer jusqu’à l’embouchure supérieure. Comme avec le ramonage par l’extérieur, il faut utiliser un hérisson et il faut ajouter un tube d’extension au fur et à mesure jusqu’à ce que le conduit de cheminée soit nettoyé sur toute sa longueur.

Il est utile de noter que la suie peut être récupérée directement à l’intérieur d’une trappe de ramonage. Ensuite, vous pouvez ramasser les résidus restants à l’aide d’une pelle métallique. Vous devez également terminer le ramonage du conduit de cheminée par le nettoyage du foyer de cheminée et le nettoyage des éventuels débris qui se sont déposés aux alentours de ce dernier.

 - Plus d'infos sur le ramonage par le haut ici

 3) Le débristrage du conduit de cheminée

Pour ce qu’il en est du débristrage du conduit de cheminée, il consiste à enlever le bistre, c’est-à-dire le goudron durci, présent sur le conduit de cheminée. Ce liquide à forte teneur en eau est chargé de particules de carbone et d’huile. Donc, il peut s’oxyder au contact de l’air et provoquer un feu de cheminée. 

Les principales causes d’un dépôt de bistre sont : un conduit mal isolé, un conduit surdimensionné, un feu mal allumé et un bois mal adapté. D’où l’intérêt de bien réfléchir avant d’installer et d’utiliser un conduit de cheminée et aussi de réaliser un débistrage lorsque le ramonage ne suffit plus pour enlever le goudron endurci. 

En d’autres termes, le ramonage du conduit de cheminée ne sera donc plus efficace pour enlever les bistres, puisqu’au lieu de les gratter, le hérisson va juste glisser dessus. Vous ferez mieux de solliciter les services d’un ramoneur professionnel pour faire un débistrage de conduit de cheminée.