Service ramonage ( cheminée - feu ouvert - insert - chaudière ) : Contact  0485 / 45 55 81

Du bon bois pour la cheminée

Quel bois est bien à utilisée dans une cheminée ?

Pour faire un bon feu de bois il faut : une cheminée, et du bois...

mais pas n'importe lequel ! On croit souvent à tort qu'on peut faire feu de tout bois, alors que pour un feu de qualité, il faut suivre à la lettre certaines règles en matière de bois.

Le bon bois comme combustible

Un feu de qualité est un feu qui dure et qui chauffe. Or pour qu ce soit le cas, il faut qu'il y ait suffisamment de braises. Et pour qu'il y ait suffisamment de braises, il faut un bois qui ne brûle pas trop vite. Pour savoir si un bois va brûler vite ou pas, on regarde sa densité : plus le bois est dense, plus il produira de braises sur une longue période.

On distingue ainsi les bois durs (qui sont plus denses et dégagent plus de chaleur) des bois tendres (qui brûlent vite, mais produisent peu de braises donc chauffent peu).

Si l'on veut une belle flambée qui chauffe longtemps, on privilégiera donc les bois durs comme : le chêne, le charme, l'érable, le frêne, l'orme, le bouleau de montagne, le hêtre, le noyer, l'olivier.

Et pour les bois moins denses mais tout de même intéressants : le robinier (acacia), les arbres fruitiers cultivés ou sauvages, le merisier, l'alisier, le sorbier, le saule à larges feuilles...

Un bois qui est pas bon à utilisé

En toute logique, l'utilisation des bois tendres est déconseillée si l'on veut faire un feu de cheminée de qualité.

Les principaux arbres à bois tendres sont : le tilleul, le noyer, l'aulne, le peuplier, ou encore le platane.

Sans oublier tous les arbres dits résineux (les conifères qui produisent des résines, comme l'épicéa, le sapin, le pin, le cèdre, le cyprès, le mélèze...).

A noter : l'utilisation du bois de châtaigner peut s'avérer dangereuse, car c'est un bois qui éclate à la combustion.

N'utilisez que du bois sec !

Le pire ennemi d'un feu réussi ? Le bois humide ! Et oui, plus un bois est sec, plus la flambée sera belle, car le bois brûlera bien, sans faire trop de fumée.

Il faut donc laisser au bois du temps pour sécher : au bout de 2 ans, il ne contiendra plus que 15% d'humidité.

Pour qu'un bois sèche dans de bonnes conditions, il faut l'entreposer dans un endroit aéré. Et on n'oublie pas que les petits morceaux sèchent plus vite que les gros, alors on pense à couper les gros rondins en plus petits quartiers !