0470 / 81 28 69

Législation ramonage obligatoire en Belgique

Le ramonage de cheminée est une opération qui consiste à nettoyer et à entretenir les conduits de fumée. Il est généralement effectué par un ramoneur agréé et il permet de garantir la sécurité de votre habitation tout en minimisant les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Il peut même vous aider à diminuer votre facture de chauffage.

Mais la question qui se pose est : que dit la loi sur le ramonage de cheminée en Belgique ?

 - Allez vers : Pourquoi ramoner ? - Quand ramoner ? - Qui peut ramoner ? - Comment ?

Que dit la legislation concernant les ramonages des conduits de cheminee en belgique

Que dit la législation au niveau du ramonage en Belgique ?

Le ramonage est depuis le 1 janvier 2019 devenu obligatoire pour tous types de combustibles ! Avant cette date seul les conduits utilisé pour les appareils au gaz était pas obligatoire, mais depuis, un chauffagiste vous refuse l'entretien de la chaudière si le ramonage n'est pas fait.

Le ramonage est obligatoire tous les combiens de temps ?

Le ramonage de votre conduit de cheminée est obligatoire tous les ans, il n'y a pas d'exeption. Certain appareil comme la chaudière ou le poêle à pellets demande 2 à 3 ramonages par ans pour un bon fonctionnement, même si la lois ne loblige qu'une fois par ans, il est fort conseillez de le faire.

Obligatoire pour quel type de cheminée ?

Le ramonage est obligatoire pour les cheminées utilisée pour les combustibles : bois, mazout liquide, gazeux, petrol, pellets, charbon...

Il est très important de ne pas négliger le ramonage de votre cheminée car certain combustible créer beaucoup de suie ce qui peut provoquer un feu de cheminée à forte température. Le ramonage permet aussi de moins consommez, jusqu' 10% si elle était fort sale. 

Demander un rendez-vous ici

Pourquoi ramoner la cheminée ?

Avant toute chose, sachez que le ramonage de cheminée est l’entretien des tuyaux d’évacuation de la fumée. Il permet d’éliminer les dépôts de cendre et toutes les saletés situés dans les conduits afin de gagner en qualité de chauffe, en sécurité et en coûts. 

Plus précisément, c’est la meilleure option pour éviter les risques d’embrasement du conduit et pour améliorer le tirage de la cheminée. Il est efficace pour prévenir les risques d’asphyxie et il permet aussi de réduire la pollution. 

Par ailleurs, le nettoyage des conduits de cheminée permet également d’être en accord avec les normes ramonage Belgique. Et enfin, il ne faut pas oublier qu’il favorise la circulation de l’air tout en diminuant la quantité de combustible utilisée par vos installations de chauffage pour alimenter votre habitation en chaleur. Du coup, il permet donc de réduire vos coûts.

Quand ramoner la cheminée ?

Selon les normes ramonage Belgique, l’entretien des conduits de cheminée doit être effectué régulièrement. La loi Belge impose justement le ramonage obligatoire de cheminée une fois par an. Sinon, vous pouvez recevoir une amende de votre commune et vous pouvez aussi avoir des soucis avec votre assurance habitation en cas de feu. 

Et bien sûr, l’idéal est de réaliser le ramonage de la cheminée au printemps, car les dépôts noirâtres sont encore secs et plus faciles à déloger pendant cette période. De plus, cela vous donne le temps de procéder à des réparations avant l’hiver si le ramoneur vous signale un problème. 

Il convient de noter aussi que certains poêles à pellets nécessitent plusieurs ramonages par an. Ils font beaucoup de crasses et ils sont saturés plus rapidement que les autres conduits. Donc, même si les normes ramonage Belgique ne le prévoient pas, vous devez suivre les recommandations de votre ramoneur et les entretenir comme il faut.

A quel moment faire le ramonage ?

Que dit la lois belge sur le ramonage cheminee

Qui doit ramoner la cheminée ?

Les normes ramonage Belgique exigent également le recours aux services d’un professionnel pour effectuer l’entretien des conduits de cheminée. Ainsi, vous ne pouvez donc pas réaliser un ramonage de cheminée vous-même. Vous devez faire appel à un ramoneur agréé. 

D’ailleurs, la possession d’une attestation de ramonage est aussi obligatoire en Belgique. Celle-ci est normalement délivrée par un technicien qualifié avec une facture et elle est à garder dans un endroit sûr pendant 5 ans pour vous servir en cas d’intoxication ou d’incendie. 

Elle indique, entre autres, la date du ramonage, le nombre de cheminées ramonées et les dégâts éventuellement constatés et elle ne peut être élaborée que par un professionnel agréé et habilité ayant déclaré son activité à la banque centrale des entreprises.

Demandez un offre de prix

Comment ramoner la cheminée ?

Il est vrai que les normes ramonage Belgique ne précisent pas les différentes démarches à suivre pour entretenir les conduits de fumée. Mais, en général, le ramoneur peut l’effectuer à la main ou via l’utilisation de produits chimiques. 

 1) Le ramonage manuel

Le ramonage manuel consiste effectivement à faire passer dans les conduits de cheminée un outil appelé « hérisson » pour enlever tous les dépôts de suie et de saletés. Cette intervention s’effectue normalement par le haut. Donc, le ramoneur doit monter sur le toit et déployer sa force pour brosser l’intérieur des parois des conduits de cheminée. 

En plus du hérisson, il doit aussi s’équiper d’une échelle, d’un casque, d’une corde et de harnais pour garantir sa sécurité. Et si les conduits de fumée sont trop encastrés, il se peut même qu’il ait besoin d’utiliser une débistreuse, c’est-à-dire un appareil électrique avec tête rotative capable de décoller les bistres. 

Ce qui est avantageux avec le ramonage par l’extérieur, c’est le fait qu’il soit simple et rapide à réaliser. Il est beaucoup plus efficace que le ramonage par l’intérieur et il permet de mieux isoler la cheminée pour un travail moins salissant sur un foyer ouvert.

 2) Le ramonage chimique

Pour ce qu’il en est du ramonage chimique, cette opération consiste à faire brûler une « bûche ramoneuse » dans la cheminée, à la place de la bûche normale. Et lors de la combustion, cette bûche d’entretien va dégager des produits chimiques capables de nettoyer les conduits de fumée. 

La plupart des ramoneurs professionnels utilisent cette alternative pour compléter le ramonage manuel. Comme cela, ils peuvent bénéficier d’un résultat impeccable. 

Quoi qu’il en soit, le ramonage chimique est un ramonage par le bas ou par l’intérieur. Il est sans danger pour le technicien, car il ne nécessite pas de monter sur le toit de la maison. Il se peut, en revanche, qu’il requiert l’intervention du ramoneur, notamment le brossage ou le raclage des parois des conduits de cheminée par le bas à l’aide d’un hérisson.

Avec quel outil ramoner la cheminée ?

En parlant de hérisson, cet outil doit être choisi en fonction du type de cheminée et de conduits de fumée par le ramoneur professionnel. 

Un hérisson en acier, par exemple, est idéal pour entretenir un boisseau en béton. Et un hérisson en inox ondulé convient parfaitement au ramonage d’un boisseau en briques réfractaires. Enfin, le technicien peut opter pour un hérisson en nylon ou en polyéthercétone pour nettoyer un tubage en métal ou en acier inox.

Conclusion

En outre, il est donc très important de se référer aux termes des normes ramonage Belgique pour ne pas courir de sérieux risques de sécurité et de santé, pour ne pas recevoir une amende de la commune et pour ne pas avoir des soucis avec l’assurance habitation en cas de feu. 

Qu’il s’agisse de ramonage manuel ou de ramonage chimique, toute opération d’entretien de conduits de cheminée doit être effectuée par un ramoneur agréé au moins une fois par an et elle doit être certifiée par une attestation et une facture.